Paris : Un tunisien sous OQTF remis en liberté alors qu’il est entré, mardi, armé de 2 lames, dans une maternelle (douze policiers et plusieurs coups de Taser ont pourtant été nécessaires pour le maîtriser)

Related Articles

1 Comment

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Nicole Lereg , 10 février 2024 @ 4 h 14 min

    Cette affaire représente le symbole de ce que sont devenus nos politiques, des nuls, veules, irresponsables, carriéristes. Ne pas être capable d’imposer à le d’justice de faire son travail me laisse sans voix. Il faudrait que chaque d’juge qui opère de la sorte, puisse être traîné devant une justice indépendante, composée de citoyens désignés et renouvelés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *