12% des gendarmes et 21% des policiers français disent avoir été poussés ou bousculés au moins une fois au cours du mois passé

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *